Assault on Gallipoli

Virgin Queen - 2nd printing

Virgin Queen - 2nd printing
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 85.00 €

Quantité : 

Port offert pour la France

Editeur : GMT Games

Référence : GMT1201-24

Format : boite

Periode : XVIIe-XVIIIe siècles

Langue:

Nouveauté à venir
Dispo prévue : Fin juillet


Plus d'infos

Cette édition est identique à la première impression, sauf que les erreurs connues ont été corrigées.

Virgin Queen: Wars of Religion 1559-1598 est un jeu de grande stratégie pour deux à six joueurs basé sur les conflits militaires, politiques et religieux en Europe sous les règnes d'Elizabeth I d'Angleterre et de Philippe II d'Espagne. Chaque joueur contrôle une ou plusieurs des grandes puissances qui régissaient la politique européenne à cette époque. L'Espagne est la puissance dominante, capable de puiser dans les vastes richesses de son empire mondial. Mais une puissance aussi dominante ne manquera pas d'avoir de nombreux ennemis. L'expansion ottomane vers les avant-postes méditerranéens de l'Espagne reste incontrôlée. Les chiens de mer anglais d'Elizabeth sont prêts à attaquer l'empire d'outre-mer espagnol. Et les forces de la réforme protestante entraîneront bientôt l'Espagne dans quatre-vingts ans de rébellion aux Pays-Bas. L'Espagne trouvera-t-elle de l'aide auprès de ses alliés catholiques ? Peut-être pas de la France, où la dynastie catholique des Valois va bientôt affronter un autre groupe de croyants protestants dans les sanglantes guerres de religion françaises. Et même les parents de Philippe à Vienne, qui gouvernent le Saint Empire romain germanique, pourraient s'adonner à la foi protestante au lieu de rester fidèles à leur héritage catholique et à leurs frères espagnols.

Les puissances :

  • Anglais
  • Français
  • Protestants (Hollandais et Huguenots)
  • Espagnols
  • Saint-Empire romain germanique
  • Ottomans

Virgin Queen: Wars of Religion 1559-1598 est la suite de Here I Stand, un autre jeu de grande stratégie à base de cartes qui couvrait les quarante années précédentes (de l'affichage des 95 thèses de Martin Luther en 1517 à l'abdication de Charles Quint en 1556). Les joueurs qui connaissent Here I Stand retrouveront beaucoup de choses familières dans Virgin Queen, car plus de la moitié du livret de règles est restée inchangée. De nouveaux systèmes de jeu ont été mis en place pour souligner la nature changeante des conflits de la fin du XVIe siècle :

Religion : simplifiées par rapport à Here I Stand, les nouvelles règles de conversion religieuse et de rébellion permettent de résoudre rapidement les actions, reflétant la présence déjà bien ancrée des factions catholiques et protestantes dans les principales zones de lutte religieuse.

Carte du monde : les expéditions océaniques sont désormais sous le contrôle direct des joueurs qui naviguent vers les Caraïbes et au-delà pour s'emparer du butin, fonder des colonies et tenter de faire le tour du monde.

Influence diplomatique : les alliances avec les puissances mineures (et les puissances majeures qui peuvent être activées dans les parties à moins de six joueurs) sont désormais conclues par le biais d'un système unifié dans lequel les joueurs achètent de l'influence auprès de chacune de ces cours étrangères.

Mariages : la phase de négociation secrète de Here I Stand est toujours présente dans Virgin Queen, mais différemment. Vous devrez désormais organiser le mariage de chacun des princes et princesses de votre dynastie familiale avec un roi étranger convenable. La reine vierge succombera-t-elle à l'amour et prendra-t-elle un mari, ou se débarrassera-t-elle une fois de plus de son prétendant à la dernière minute ?

Mécénat : votre cour royale recevra la visite d'artistes, d'écrivains, de scientifiques et d'architectes, qui souhaitent tous que vous investissiez dans leurs projets pour la gloire et le progrès du royaume. Sponsoriserez-vous Galilée, Cervantes ou Shakespeare, ou dépenserez-vous plutôt votre trésor dans une quête infructueuse de la pierre philosophale ?

Espionnage : attention, cette période a aussi un côté sombre, celui de l'espionnage et des maîtres de l'espionnage. Dans Virgin Queen, vous pouvez demander à vos ambassadeurs d'espionner les tribunaux étrangers, d'envoyer des assassins, d'investir dans la cryptologie et même de recruter des prêtres jésuites pour des missions secrètes de conversion.

 

Scénarios :

Plusieurs scénarios différents sont inclus, ce qui permet d'adapter les sessions de jeu au nombre de joueurs et au temps disponible :

Didacticiel pour deux joueurs : idéal pour les nouveaux joueurs qui découvrent la série, ce jeu de 90 minutes oppose les Ottomans à l'Espagne à l'époque du siège de Malte et de la bataille de Lépante. Il utilise un sous-ensemble des règles complètes afin que vous puissiez vous y plonger rapidement.

Scénario de campagne : l'expérience complète de Virgin Queen, cette partie de huit heures peut durer jusqu'à sept tours et se joue normalement avec 4 à 6 joueurs. Des variantes permettent de jouer avec seulement deux ou trois joueurs si vous le souhaitez.

Scénario de tournoi : une partie plus rapide axée sur les tours 3 à 6 de la campagne complète. Cette partie de quatre à cinq heures est idéale pour les tournois. Il peut être joué par 4 à 6 joueurs.

 

  • ÉCHELLE DE TEMPS = 6 ans par tour
  • ÉCHELLE DE LA CARTE = Point à point
  • Unité terrestre = 5000 hommes
  • Unité navale = 25 galères
  • NOMBRE DE JOUEURS = 2-6