Great War Commander

Operation Storm: Stalin’s Barbarossa

Operation Storm: Stalin’s Barbarossa
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 79.00 €

Quantité : 

Port offert pour la France

Editeur : One Small Step

Référence : OSS-OpSt

Format : boite

Periode : Seconde guerre mondiale

Langue:

2 produits en stock


Plus d'infos

Operation Storm: Stalin's Barbarossa - Et si les Soviétiques avaient attaqué en premier en 1941 ? (OS en abrégé) est une simulation stratégique à deux joueurs, de complexité faible à intermédiaire, de la campagne qui aurait pu avoir lieu si Staline avait accepté le plan du général Georg Zhukov pour une attaque préventive contre les Allemands. Le joueur soviétique est principalement à l'offensive, tentant de gagner la partie en s'emparant d'objectifs clés sur le territoire du Troisième Reich. Dans le même temps, la situation permet - et parfois exige - le lancement de contre-offensives brutales par le joueur allemand.

Chaque hexagone de la carte représente 26 kilomètres d'un côté à l'autre. Les unités de manœuvre des deux camps sont principalement des divisions, ainsi que quelques unités d'autres tailles. Chaque tour de jeu complet représente de deux semaines à deux mois, selon la saison. En télescopant le temps de cette manière, le mouvement tour par tour et les capacités de combat des unités peuvent être maintenus comme constants. La carte du jeu illustre le terrain militairement significatif de la zone frontalière entre le Troisième Reich et l'URSS au milieu de l'année 1941, à ces échelles de temps et d'espace.

Les ordres de bataille initiaux des deux camps sont tirés des forces historiquement disponibles pour les deux camps au début du mois de juin 1941. De même, du côté soviétique, le programme de renforcement est basé sur ce qui a été généré par eux au cours de la campagne historique, moins seulement la mobilisation historique d'urgence des divisions de milice.

Le joueur soviétique est généralement à l'offensive, s'efforçant de gagner en s'emparant de zones importantes sur la carte tout en causant de lourdes pertes dans le camp adverse. L'Allemand gagne en empêchant son adversaire de remplir les conditions de la victoire soviétique. À moins qu'un joueur n'estime que sa situation est devenue désespérée et qu'il capitule devant son adversaire, la victoire n'est jugée qu'à la fin du tour de jeu 10. Il n'y a pas de victoire par "mort subite" dans ce jeu. La performance des Soviétiques à cet égard est basée sur l'accumulation des points de victoire de ce camp.

Contenu :

  • 3 planches de pions double-face en couleur, pré-découpés, de 9/16".
  • 2 cartes de 22x34" pour une surface de jeu totale de 44x34".
  • 1 livret de règles
  • Plusieurs feuilles de graphiques et de tableaux
  • Dés
  • Sacs de rangement
  • Boîte de jeu