Assault on Gallipoli

El Gran Capitan

El Gran Capitan
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 57.00 €

Editeur : Europa Simulazioni

Référence : ES-GranCapitan

Format : boite

Periode : Renaissance & Sengoku-Jidai

Langue:

Rupture de stock temporaire


Plus d'infos

La "préquelle" tant attendue de All is lost save Honour est enfin là. Un jeu sur les campagnes des Guerres d'Italie (1494-1530), la longue lutte pour l'Italie entre les Habsbourg (l'Empire) et la Couronne française. Ce deuxième volume est centré sur les guerres en Italie du Sud, de 1494 à 1503. Il contient également la malheureuse campagne de Lautrec de 1528.

Introduction historique

Ce jeu couvre une longue période des guerres d'Italie au cours de laquelle les deux principales puissances européennes, la France et l'Espagne, se sont affrontées pour la possession de l'Italie du Sud. Les deux pays revendiquaient leurs droits sur cette partie de l'Italie, pour des raisons dynastiques et religieuses. Mais le véritable enjeu était bien sûr politique. À la fin du Moyen Âge, l'Italie du Sud était une campagne riche et fertile, selon les paramètres de l'époque. En outre, elle se trouvait au centre de la mer Méditerranée, point de convergence de toutes les routes commerciales maritimes menant de l'Espagne au Moyen-Orient. Après la domination angiovine, le royaume de Naples est passé aux mains de la couronne aragonaise, une dynastie d'origine espagnole. Le roi Ferdinand d'Espagne et son épouse Isabelle, rois catholiques, nommèrent Gonzalo Fernández de Córdoba commandant en chef des opérations espagnoles à Naples. Gonzalo y gagne sa gloire et le nom de "El gran Capitán", tandis que Ferdinand gagne le sud de l'Italie à l'Espagne pour des siècles.

Les campagnes

 Ce deuxième volume comprend toutes les campagnes majeures menées dans le sud de l'Italie :

  • Otrante, 1481 : un scénario introductif, l'invasion turque de la région des Pouilles et le terrible sac d'Otrante (ne fait pas partie des Guerres d'Italie)
  • La guerre de Ferrandino, 1495-96, les Aragonais, avec l'aide de El Gran Capitán, reprennent le royaume de Naples aux Français.
  • La lutte pour le Royaume de Naples, 1502-1503, les Français et les Espagnols, menés par El Gran Capitán, se battent pour le Royaume de Naples. Cette campagne comprend historiquement les deux plus célèbres batailles de Cerignola et de Garigliano (1503), au cours desquelles Cordoue a obtenu le titre de "El Gran Capitán".
  • La dernière chance de Lautrec, 1528, la campagne malheureuse de Lautrec pour conquérir à nouveau Naples
  • La croisade de Charles VIII (scénario catastrophe), 1495-96, et si Charles VIII n'avait pas décidé de revenir en France peu après sa conquête du royaume de Naples ?

        Il s'agit de campagnes plus longues que dans le premier jeu, et menées sur des territoires plus vastes. L'échelle a été adaptée à ces faits (3x dans l'espace et le temps).

    Points forts :
  • le système de jeu de Tout est perdu sauf l'honneur, réduit de 3x pour l'adapter à des campagnes plus longues et menées sur des territoires beaucoup plus vastes
  • la guerre au niveau opérationnel au XVIe siècle
  • une séquence de jeu hautement interactive, axée sur la manœuvre et la planification minutieuse
  • Différentes formes de combat : Batailles majeures, Escarmouches, Sièges
  • une carte de 22" x 34" reproduisant toute l'Italie méridionale du XVIe siècle, basée sur une étude précise des cartes et des sources anciennes
  • de superbes pions iconiques représentant tous les principaux capitaines qui se sont battus et les différentes unités de combat
  • Ordre de bataille détaillé (dans la mesure du possible), avec des unités de combat différenciées par leur force, leur mouvement maximal, leur qualité et leur fiabilité.
  • Très faible densité de pions et temps de jeu limité

        Composants :
  • Carte de l'Italie du Sud de 22 x 34 pouces, représentant le Royaume de Naples
  • 280 pions de 1/2" découpés à l'emporte-pièce
  • Règles standard
  • Règles optionnelles et instructions de scénario pour 4 campagnes
  • Cartes, tableaux
  • Boîte

        Concepteur : Nicola Contardi