The Fate of Reiters

ASL Battle for France

ASL Battle for France
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 22.00 €

Quantité : 

Editeur : Lone Canuck

Référence : LC-France

Format : ziplock

Periode : Seconde guerre mondiale

Langue:

En stock


Plus d'infos

Le 10 mai 1940, la drôle de guerre prend fin. L'Allemagne a lancé Fall Gelb (Affaire Jaune) avec pour objectif : la destruction de la Première Armée française et le contrôle des Pays-Bas et de la partie de la France située au nord des rivières Somme et Aisne. À la fin du mois de mai, la Wehrmacht avait conclu Fall Gelb avec un succès éclatant. Le 5 juin 1940, les Allemands ont lancé l'opération Fall Rot (Case Red), qui prévoyait la destruction complète des forces alliées restantes en France et l'occupation de l'ensemble du pays.

Ce pack de scénarios comporte dix scénarios couvrant les six semaines allant des batailles le long de la Meuse à la Riviera méditerranéenne, et est compatible avec le système Advanced Squad Leader™ de MMP.

#1 - Pas de pénurie de vaillance, 15 mai 1940 : Les 5ème et 7ème Panzer-Divisionen envahissent les restes du flanc gauche de la 11ème armée tandis que les 1ère et 2ème Panzer-Divisionen envahissent le flanc droit de la 11ème armée. Afin de gagner du temps pour l'arrivée de la 2e division cuirassée, le général Touchon, commandant la 6e armée nouvellement formée, ordonne à la 3e brigade de spahis du colonel Olivier Marc et à une compagnie de chars FT-17 du 33e bataillon de chars de combat de retenir les Panzers aussi longtemps que possible. Le colonel Marc a reconnu cet ordre comme une mission "mourir sur place" et s'est rapidement attelé à fortifier le village.

  • Durée du jeu : 7½ tours, plateaux : 44 & 70, Temps de jeu estimé : 5 h 29 min.
  • Forces françaises : 6½ x escouades, 2x chefs, 2x MMG, HMG, mortier de 60mm, 2x canons A-T de 25mm, mines, barbelés, emplacements fortifiés, & 5x tankettes FT-17.
  • Forces allemandes : 12x escouades, 4x chefs, 3x LMG, 2x MMG, HMG, ATR, Mortier 50mm, FT, 2x DC, 2x Mortiers 8cm, & 2x chars moyens Pz IVD.

#2 - Agressions françaises, 22 mai 1940 : Désireux de poursuivre son avance, dans le but d'empêcher les Alliés de reprendre pied, Rommel confie la défense du village à un bataillon du Schützen-Regiment 14, 5.Panzer-Divison. Ayant peu de temps pour consolider sa position, le I./Schützen-Regiment 14 est incapable de former une défense cohérente. Saisissant l'initiative, le lieutenant-général René Prioux, commandant du Corps de Cavalerie, rassemble un escadron de chars Somua S-35 et un bataillon d'infanterie motorisée de la 1ère Division légère mécanique, et avec un certain soutien d'artillerie lance une contre-attaque précipitée à 17h00.

  • Durée du jeu : 6½ tours, plateaux : 10 & x, Durée de jeu estimée : 4 h 29 min.
  • Forces allemandes : 8x escouades, 2x chefs, 2x MMG, ATR, mortier 50mm, 2x canons A-T 3.7cm.
  • Forces françaises : 9 escouades, 3 chefs, 2 mitrailleuses, 3 porteurs Lorraine 38L, 3 chars moyens S35 et un canon de 75 mm.

#3 - Courage français, 29 mai 1940 : La 4e division cuirassée (DCR) sous le commandement du général de brigade Charles De Gaulle, nouvellement promu, arrive dans le secteur d'Abbeville peu après midi. De Gaulle donne immédiatement l'ordre à ses commandants de lancer une attaque précipitée à 17 heures. À 17 h 15, après un bombardement d'artillerie bref et intense, la 4e DCR commence son attaque. L'effort principal est un assaut frontal de la 6e demi-brigade blindée soutenue par le 4e bataillon de chasseurs portés.

  • Durée de la partie : 7 tours, plateaux : 4, 17, 44 & 71, Durée estimée du jeu : 3 h 53 min
  • Forces allemandes : 8x escouades, 2x chefs, LMG, MMG, ATR, mortier de 50mm, 5x canons A-T de 3.7cm.
  • Forces françaises : 9 escouades, 3 chefs, 2 mitrailleuses, mortier de 60 mm et 3 chars lourds B1-bis.

#4 - Détermination française, 29 mai 1940 : Les attaques françaises de la veille ont ébranlé le moral des Allemands, mais ne l'ont pas brisé. De Gaulle sait qu'il a obtenu un certain succès et il veut démolir la tête de pont allemande. A 7h15, la 4e division cuirassée reprend l'offensive avec une attaque combinée des Char B1-bis du 47e bataillon de chars de combat (BCC) et des R35 du 44e BCC soutenus par l'infanterie du II/22 régiment d'infanterie coloniale (RIC) et l'artillerie.

  • Durée du jeu : 9 tours, plateaux : 2, 3 et 17z, temps de jeu estimé : 8 h 36 min.
  • Forces allemandes : 12x escouades, 3x chefs, 2x LMG, MMG, HMG, ATR, mortier de 50mm, 3x canons A-T de 3,7cm, 2x Howitzers de 10,5cm, canon AA de 8,8cm Flak 18o36, Sd. Kfz 7 Halftrack, mines A-T, et fil de fer.
  • Forces françaises : 18x escouades, 4x chefs, 4x LMG, 2x MMG, 6x chars légers R35, 3x chars lourds B1-bis, & OBA 75mm.

#5 - Défense résolue, 5 juin 1940 : Le secteur n'est protégé que par les 2e et 3e divisions légères de cavalerie (DLC), qui se remettent à peine de leurs attaques sur le Mont Caumont la semaine précédente. La 5e division d'infanterie coloniale (DIC) reçoit l'ordre d'avancer et de remplacer la 3e DLC, mais ce mouvement ne sera achevé que dans la nuit du 4 au 5 juin. Au lever du soleil, les unités d'infanterie allemandes du 6e Schützen-Regiment parviennent à s'emparer d'un pont ferroviaire sur la Somme. A 06:00 heures, les véhicules de la 7.Panzer-Division de Rommel traversaient la Somme et avançaient vers le sud.

  • Durée du jeu : 8 tours, planches : 10b, 54, & 57, Temps de jeu estimé : 6 h 30 min
  • Forces françaises : 14x escouades, 3x chefs, LMG, 2x MMG, 2x HMG, mortier 60mm, emplacements fortifiés, barbelés, trous d'homme et barrages routiers.
  • Forces allemandes : 10x escouades, 4x chefs, 2x MMG, 3x mortiers de 50mm, 3x motos, 3x chars légers Pz 38(t), 2x canons d'assaut sIG IB.

#6 - Stand à Rouen, 9 juin 1940 : Après les problèmes rencontrés la veille avec le point d'appui britannique situé à six kilomètres au nord d'Isneauville, le Generalleutnant Lemelsen ne prend aucun risque et décide d'attaquer Rouen en plein jour. Les éléments de tête de la 5.Panzer-Division entrent dans la ville vers 08:30 heures et sont arrêtés par le 5e groupe français motorisé de cavalerie.

  • Durée du jeu : 6½ tours, plateaux : 20 et 49, durée estimée du jeu : 6 h 44 min.
  • Forces françaises : 10½ x escouades, 3x chefs, 3x LMG, 2x MMG, HMG, 2x canons A-T de 25mm, 3x chars moyens S35, 3x voitures blindées AMD 35, 2x CC Laffly W15T, emplacements fortifiés, & barrages routiers.
  • Forces allemandes : 16½ x escouades, 5x chefs, 3x LMG, 2x MMG, HMG, 3x ATR, 2x mortier 50mm, FT, 3x DC, 3x Pz IIF chars légers, 3x Pz IIIF chars moyens, & 2x Pz IVD chars moyens.

#7 - Mammouths d'acier, 10 juin 1940 : Les Allemands attaquent à partir de leur tête de pont à l'aube et encerclent rapidement les éléments de la 2e division d'infanterie à Perthes, Tagnon et Juniville. Cependant, tous les points d'appui français encerclés opposent une résistance farouche. La 3e division cuirassée se met en position pour lancer une contre-attaque à 16 heures afin de soulager les garnisons encerclées, mais elle doit effectuer un ravitaillement tactique en route, ce qui oblige le colonel Louis Bussion à lancer l'attaque avec les chars qui sont prêts.

  • Durée du jeu : 8 tours, plateaux : 1a, 16, & t, Durée estimée du jeu : 10 h 28 min
  • Forces françaises : 18x escouades, 4x chefs, 3x LMG, 2x MMG, HMG, 9x transporteurs Lorraine 38L, 5x chars légers H39, 6x chars lourds B1-bis, mines, barbelés, emplacements fortifiés.
  • Forces allemandes : 16½ x escouades, 5x chefs, 2x LMG, 2x MMG, HMG, 2x ATR, 3x mortier 50mm, 3x canons A-T 3.7cm, 2x canons d'infanterie 7.5cm, 8.8cm Flak 18o36 AA Gun, & 105mm OBA.

#8 - Affrontement à Juniville, 10 juin 1940 : Juste après l'aube, les Allemands ont percé la principale ligne de résistance française le long de la rivière Ainse et ont rapidement enveloppé les éléments de la 2e division d'infanterie à Perthes, Tagnon et Juniville. Tout au long de la journée, les Allemands lancent trois assauts infructueux contre les points d'appui français encerclés et en infériorité numérique. La 3e division cuirassée avance pour lancer une contre-attaque à 16h00 dans le but de soulager les garnisons encerclées.

  • Durée du jeu : 8 tours, plateaux : 12a, 16, 43, 44, & 69, Temps de jeu estimé : 10 h 4 min
  • Forces françaises : 13½ x escouades, 3x chefs, 2x LMG, 2x MMG, 2x HMG, mortier de 60mm, 2x canons A-T de 25mm, 3x chars lourds B1-bis, mines, barbelés, emplacements fortifiés et barrages routiers.
  • Forces allemandes : 13x escouades, 4x chefs, 2x LMG, 2x MMG, ATR, Mortier de 50mm, FT, 3x DC, 10x SPW 251/1 halftracks, 3x Pz IIF chars légers, 3x Pz IIIF chars moyens, 3x Pz IVD chars moyens, & 2x StuG IIIB canons d'assaut.

#9 - Le Bouclier de France, 14 juin 1940 : Depuis le début de l'Automne Gelb, l'Armeegruppe C n'avait été impliqué que dans des attaques de diversion contre les défenses françaises de la ligne Maginot. Cependant, les attaques allemandes ayant réussi à déstabiliser les défenses françaises dans le reste de la France, le commandement français est contraint de retirer de plus en plus d'unités de la ligne Maginot. Le commandement allemand décide qu'il est temps pour l'Armeegruppe C d'attaquer et la directive 15 du Führer est émise.

  • Durée du jeu : 6 tours, plateaux : 2 et 43, durée estimée du jeu : 5 h 13 min.
  • Forces françaises : 3x escouades, 2x chefs, LMG 2x MMG, HMG, canon d'artillerie de 75mm, mines, barbelés, tranchées et casemates.
  • Forces allemandes : 20½ x escouades, 6x chefs, 2x LMG, 2x MMG, HMG, 2x ATR, 2x mortier 50mm, 2x FT, 6x DC, 2x canons d'infanterie 7.5cm, & 2x mortier 8cm.

#N°10 - Le pari de Mussolini, 21 juin 1940 : Après la chute de Pairs et de Lyon, le leader italien Benito Mussolini s'inquiète que la France puisse s'effondrer à tout moment, alors que son armée n'a pas frappé un seul coup. Il déclare à son gendre, le comte Ciano, ministre des Affaires étrangères, qu'il a besoin de 1 000 morts pour s'asseoir à la table de paix avec la France. En conséquence, il pressa le maréchal Badoglio de commencer une offensive terrestre contre la France dès que possible.

  • Durée de la partie : 7½ tours, plateaux : 2 et 8, temps de jeu estimé : 4 h 49 min.
  • Forces françaises : 3 escouades, 2 leaders, LMG, 2 HMG, canon d'artillerie de 75 mm, mines, barbelés et casemates.
  • Forces italiennes : 21½ x escouades, 5x chefs, 4x LMG, 4x MMG, 2x HMG, 3x mortier de 45mm, 2x FT, 6x DC, & 81mm OBA.