The Fate of Reiters

The Long Road

The Long Road
Cliquez sur l'image pour zoomer

Prix : 99.00 €

Quantité : 

Port offert pour la France

Editeur : Flying Pig Games

Référence : FPG-LongRoad

Format : boite

Periode : 1945 à nos jours

Langue:

1 produit en stock


Plus d'infos

Nous sommes en 1985. C'est la troisième guerre mondiale. Mais ce n'est pas la troisième guerre mondiale typique.

Il existe un grand nombre de jeux de World War III très précis, et ceux auxquels j'ai joué sont plutôt bons. Mais celui-ci n'en fait pas partie. Bien que The Long Road flirte avec la réalité, il n'est pas prêt à s'y installer et à vivre avec elle. Ce jeu a une particularité. Dès le moment où j'ai conçu World at War : Eisenbach Gap, j'ai imaginé une guerre qui était autre chose, une guerre dont le fondement était autre chose que du pétrole, des ports d'eau chaude ou des prises de terres mal définies. Une guerre déclenchée par des puissances sans affiliation géographique, des puissances qui nous sont inconnues.

Les agents de ces puissances pourraient n'être rien d'autre qu'une équipe d'opérations spéciales d'origine mystérieuse envoyée pour assassiner un leader mondial, rien d'autre qu'une milice qui tend des embuscades à des étrangers violant leur mère patrie, rien d'autre que la normale. Mais il se peut aussi qu'ils ne soient pas normaux ou, par définition, anormaux.

C'est donc là qu'est l'idée, un wargame avec des éléments paranormaux. Ne vous méprenez pas, je me suis efforcé d'en faire un wargame accessible, mais précis. Tout est inclus, des viseurs avancés aux fumigènes multi-spectraux, en passant par les champs de mines délivrés par l'artillerie, les contre-mesures électroniques, les missiles guidés anti-char, les hélicoptères d'attaque et les systèmes de défense aérienne portatifs nécessaires pour les abattre. Vous commanderez les armes de l'époque : chars Abrams, chars T-80, M60A3, T-64B et chars Sheridan. Bradleys, M-113, BMPs, infanterie, spetsnaz, et plus encore.

Mais bien sûr, la guerre n'est pas gagnée par l'équipement ; la guerre est gagnée par les soldats. Dans The Long Road, l'entraînement et le moral des soldats font partie intégrante du jeu, de la résolution des combats. Mais les héros sont encore plus importants que les soldats de base. Les hommes et les femmes qui peuvent renverser le cours d'une bataille. Nous les avons inclus aussi. Des gens comme Mike Hudson, le colonel Adrik Aleksandrov Shabalin, le sergent Matt Dahl, commandant de chars, et le colonel commissaire Elena Petrova. Des humains héroïques, mais des humains quand même.

Mais il y a quelque chose de plus. Des choses qui ne sont pas "néanmoins humaines". Des démons qui invoquent des tempêtes électriques, rendant les armes de pointe presque inutiles, des clans de Lycans qui se battent avec des fusils d'assaut, des RPD et des RPG, ainsi qu'avec les crocs et les griffes de leurs aînés. Une sorcière avec un agenda, plus les puissants sorts pour le réaliser, et bien sûr, Katarina Ubirek ; un vampire roumain amoral qui vaut des dizaines de soldats inexpérimentés au combat. Vous savez, ces choses que vous avez lues, vues dans des films, entendues dans des podcasts d'horreur ? Eh bien, dans The Long Road, elles sont réelles.

Mais tous les scénarios ne contiennent pas des cauchemars. Parfois, vous vous battrez avec/contre/en dépit de ces êtres paranormaux, mais souvent, votre combat se résumera à des munitions à l'uranium appauvri, des blindages réactifs, des manœuvres et des tirs groupés. En fait, nous incluons dans le jeu un livre de scénarios séparé intitulé Long Road Tactics qui ne comprend que des scénarios historiques, faute de mieux.

Voilà donc The Long Road : une partie d'horreur militaire, une partie de reconstitution authentique de la Troisième Guerre mondiale, mais tout cela est amusant. Nous espérons que vous l'apprécierez.

Chaque exemplaire de The Long Road comprend :

  • 5 planches de pions épais (2mm d'épaisseur) et de grande taille (1" carré, large).
  • 3 planches de cartes géomorphiques montées de 17" x 22". Il ne s'agit ni de papier, ni de carton rigide, mais plutôt de planches de jeu montées de 2 mm d'épaisseur, enveloppées et renforcées. 5 feuilles de pions épais (2 mm d'épaisseur) et de grande taille (1 pouce carré, grande taille).
  • 27 cartes d'action en couleur. Le jeu n'est pas dirigé par des cartes, il est assisté par des cartes.
  • Règles en couleur.
  • 4 cartes d'aide aux joueurs.
  • 5 dés à dix faces pour résoudre les combats.
  • Un quart de tonne de scénarios.