Tenkatoitsu

Spartacus Imperator

Subject: The Servile Wars: slave revolts of Spartacus (73 to 71 BC), Tryphon (104 to 101 BC) and Eunus (139 to 132 BC).

Scales: 1 turn = 1 season

Designer: Patrick RECEVEUR

Artists: Lionel LIRON, François VANDER MEULEN and Le MYR

Complexity : simple

Sujet : Les révoltes de Spartacus (-73 à -71), Tryphon (-104 à -101) et Eunus (-139 à -132)

Echelles : 1 tour = 1 saison

Concepteur : Patrick RECEVEUR

Graphistes : Lionel LIRON, François VANDER MEULEN et Le MYR

Complexité : simple


The game

Smash your chains and fight for your liberty ! Taking the places of Spartacus (-73 to -71), Tryphon (-104 to -101) or Eunus (-139 to -132), during the three Servile Wars which shook the Roman Empire, defy the Roman Consuls (Crassus, Pompey and others) by liberating slaves, ravaging the countryside and pillaging cities in the heart of Italy. Recruit your armies amongst the enslaved warrior tribes of the Gauls, the Dacians, the Germans, the Syrians and the Thracians. Increase your forces tenfold as swiftly as possible before Rome sends its best legions to re-establish the Pax Romana. Only your genius and your knowledge of war can save you and allow you to found a kingdom of former slaves. But be careful, for Roman strategists are watchful, and are taking the new menace more and more seriously. You must conquer or perish … on the cross !
Imperator: for the Romans the word signified a victorious general, and was an honorific title. The nearest term today is marshal, rather than emperor. Declaring Spartacus to be Imperator was an out and out provocation to Roman military nobility which sought honour above all !
Spartacus Imperator is a simple, fast playing game. A game can be played to completion in an hour. It is aimed at those who have little time for gaming, or who wish to introduce new players to the hobby.

The game

Games basics

At the beginning of a season, action points are allotted to each general. With these, they may move, pillage, recruit or employ strategems. Each leader is independent and will refuse to share his troops and his booty with his own side because the rebel leaders are divided and the Romans seek only glory for themselves.

Pay attention to managing of the armies on the narrow map of Italy!

Italian gameboard

Sicly gameboard

Tactical combats

Each clash is played out on a battlefield, simulated by a specific play aid. The leader uses his tactical value to limit the role of risk. The rebel forces are not known to the roman Player before the attack. Each player secretly chooses a tactic which will influence the course of combat. For example, a leader can place his best troops in the front line or hold them back for the last stages or try to surround his enemy on the flanks.

In the case of a siege of a city, the besieger may attempts frontal assaults or harass the enemy lines. However, the besieged can also attempt bloody sorties or benefit from the protection of their walls.

To limit risk, the best historical generals benefit from opportunities to influence fate. Nevertheless, the best player will always take the victory thanks to his mastery of the art of war.

Special rules

Booty is captured by ravaging regions and cities and from the defeated on the field of battle. It is used to restore the wounded and to recruit

The goddess Fortuna favours the recruitment of the player who most recently won on the field of battle.

Each stratagem corresponds to a historical event. It is a kind of joker represented by a card altering the course of battle, the destiny of a general or a stroke of fate. These are limited in number for each side and for each Scenario.

The Cilician pirates obstruct the Roman fleet

The scenarios

Each Scenario has its stratagems, its leaders, and its specific troops. A Scenario can be finished very quickly if the rebellion is nipped in the bud or can last up to 90 minutes.

Scenario I : Spartacus -73
At the head of a few dozen gladiators, Spartacus routed the Roman militia thanks to a stratagem. As a result of this success, his army attracted many escaped slaves. However, dissensions arose, Crixus the Gaul left with part of the army. Rome sent praetors who are defeated, then in the following year, consuls. Will Spartacus chose to flee via Massilia or about-turn and head to Sicily or devastate all Italy as proposed by Crixus to free all the slaves? In any case, if it were done it were better done quickly, for Pompey returns from Spain and the wealthy Crassus raises 8 legions at Rome. It is up to you to take in hand the destiny of the rebels or of Rome. This Scenario is a real challenge as the victory conditions change every year!

Scenario II : Tryphon -104
While the Cimbrii and the Teutons devastate Gaul and defeat two armies of legionaries, the revolt rumbles on in the Republic. In Campania, a member of the equestrian order overwhelmed with debts kills the magistrate in charge of taxation, arms his slaves and marches on Rome. At the same time, in Sicily a law grants liberty to former prisoners of war who have been enslaved because Rome needs fresh troops. When thousands of them appear before the Governor to claim their liberty, the great landowners disregard the law. The next day, all the island rises in revolt! Will you manage to build a slave kingdom in Sicily before Marius defeats the Cimbrii and the Teutons? Or will you be able to reform the Roman army before sending it to reconquer Sicily? This Scenario introduces the siege rules and shows the evolution of the legions by Marius.

Scenario III : Antiochus -139
Rome is in a serious crisis. In Sicily, two slave revolts worstened, in a short time, two armies were formed and took control of Roman cities. Rome hoped that the rebels would start a fratricidal war. In fact, one rebel leader accepted the supremacy of the other, a slave kingdom was born. Will the Romans take less than 9 years to crush this revolt or will the slave realm endure? This Scenario is the longest in duration and uses a large number of generals.

Brisez vos chaînes et luttez pour votre liberté ! En incarnant Spartacus (-73 à -71), Tryphon (-104 à -101) ou Eunus (-139 à -132) lors des trois guerres serviles qui ont ébranlé l’Empire romain, défiez les consuls de Rome (Crassus, Pompée…) en libérant les esclaves, en ravageant les campagnes et en pillant les cités en plein cœur de l’Italie. Recrutez vos armées parmi les anciens guerriers gaulois, daces, germains, syriens, thraces asservis. Décuplez vos forces le plus rapidement possible avant que Rome n’envoie ses meilleurs légions rétablir la "Pax Romana".
Seul votre génie et votre science de la guerre peuvent vous sauver et vous amener à fonder un royaume d’anciens esclaves. Attention, car les stratèges romains veillent et prennent la menace de plus en plus au sérieux, il faut vaincre ou périr… sur la croix ! Imperator : signifie général victorieux pour les Romains, c’est un titre honorifique. En français, le terme le plus proche est maréchal et non empereur. En déclarant Spartacus Imperator, c’est une provocation envers la noblesse militaire romaine qui recherche cet honneur à tout prix !

Le jeu

Principes du jeu

Au début d’une saison, des points d’action sont attribués à chaque général. Avec, ils peuvent se déplacer, piller, recruter ou encore jouer des stratagèmes. Chaque chef est autonome et refuse de partager ses troupes et son butin avec ceux de son camp car les chefs rebelles sont divisés tandis que les Romains recherchent pour eux seuls la gloire.

Attention à bien gérer toutes ses armées sur la carte étroite de l’Italie !

Le plateau de jeu côté Italie

Le plateau de jeu côté Sicile

Combats tactiques

Chaque affrontement se déroule sur un champ de bataille, simulé par une aide de jeu spécifique. Le chef par sa valeur tactique limite la part du hasard. Les troupes rebelles ne sont pas connues par le joueur romain avant l’assaut. Chaque joueur choisit en secret une tactique qui influera sur le cours du combat. Par exemple, un chef peut envoyer ses meilleures troupes en première ligne ou tenter de retraiter avant la fin ou de déborder son adversaire par les ailes.

En cas de siège d’une cité, l’assiégeant peut lancer des assauts frontaux ou harceler l’ennemi de ses traits. Cependant, l’assiégé peut aussi tenter des sorties meurtrières ou profiter de la protection de ses murailles.

Pour limiter le hasard, les bons généraux historiques bénéficient des relances qui leur permettent d’influer le destin. Néanmoins, le meilleur joueur remportera toujours la victoire grâce à sa maîtrise de l’art de la guerre.

Règles spéciales

Le butin se récolte en ravageant régions et cités et sur les vaincus du champ de bataille. Il sert à rétablir les blessés et à recruter.

La déesse Fortuna favorise le recrutement du dernier joueur qui a vaincu sur le champ de bataille.

Chaque stratagème reprend un évènement historique. C’est une sorte de joker représenté par une carte modifiant le cours d’une bataille, la destinée d’un général ou un coup du destin. Ils sont en nombre limité et inhérent à chaque camp et à chaque scénario.

Les pirates ciliciens gênent la flotte romaine

Les scénarios

Chaque scénario a ses stratagèmes, ses chefs, ses troupes spécifiques. Un scénario peut se finir très vite si la rébellion est écrasée dans l’œuf ou durer jusqu’à 90 minutes.

Scénario I : Spartacus -73
A la tête de quelques dizaines de gladiateurs, Spartacus met en déroute une milice romaine grâce à un stratagème. Fort de ce succès, son armée attire de nombreux esclaves en fuite. Toutefois, des dissensions apparaissent, Crixus le gaulois part avec une partie de l’armée. Rome envoie des préteurs qui sont défaits, puis l’année suivante des consuls. Spartacus arrivera t’il à fuir par Massilia ? ou devra t’il faire demi-tour vers la Sicile ou ravagera t’il toute l’Italie comme le conseille Crixus pour libérer tous les esclaves ? Dans tous les cas, il faudra faire vite, car Pompée revient d’Espagne et le riche Crassus lève 8 légions à Rome. A vous de prendre en main le destin des rebelles ou de Rome. Ce scénario est un véritable défi car les conditions de victoires changent tous les ans !

Scénario II : Tryphon -104
Alors que les Cimbres et les Teutons ravagent les Gaules et ont défait deux armées de légionnaires, la révolte gronde dans la République. En Campanie, un chevalier accablé de dettes tue le magistrat en charge des impôts, arme ses esclaves et marche sur Rome. Pendant ce temps, en Sicile une loi rend la liberté aux anciens prisonniers de guerre devenus esclaves car Rome a besoin de troupes fraîches. Lorsque 1000 d’entres eux se présentent devant le gouverneur pour clamer leur liberté, les grands propriétaires fonciers cassent cette loi. Le lendemain, toute l’île s’embrase ! Arriverez-vous à créer un royaume esclave en Sicile avant que Marius vainque les Cimbres et les Teutons ? Ou arriverez-vous à réformer l’armée romaine avant de l’envoyer reconquérir la Sicile ? Ce scénario introduit les règles de siège et voit l’évolution de l’armée légionnaire due à Marius.

Scénario III : Antiochus -139
Rome est en pleine crise. En Sicile, deux révoltes d’esclaves dégénèrent, en peu de temps, deux armées se créent et contrôlent des cités romaines. Rome espère que les rebelles vont se livrer une guerre fratricide. En fait, un chef rebelle accepte la suprématie de l’autre, un royaume esclave est né. Les Romains vont-ils mettre moins de 9 ans pour écraser cette révolte ou ce royaume d’esclave va t’il perdurer ? Ce scénario est le plus long dans la durée et propose un grand nombre de généraux.

Matériel

  • un plateau de jeu cartonné (42*30 cm), imprimée recto-verso
  • 216 pions 15mm*15mm,
  • un livret de règles en couleur,
  • 40 cartes à jouer,
  • des aides de jeu : fiches d'armée, champ de bataille, scénarios...
  • 6 dés,
  • une boite.

Game components

  • a mounted backprinted board (42*30 cm)
  • 216 die-cut counters (15mm*15mm size),
  • a full color rulebook,
  • 40 playing cards,
  • playing aids: army sheets, battlefield, scenarios...
  • 6 dice,
  • a box.